Mois : mars 2016

Pompe à chaleur : la solution durable

Une pompe à chaleur est un équipement de chauffage existant depuis la Rome antique. Sa forme présente dans les ménages français résulte de la découverte, par des chercheurs américains, de la thermodynamique  au 19e siècle. La pompe à chaleur s’est vulgarisée un siècle plus tard, chez les mêmes américains. L’Europe a été particulièrement séduite par ses effets à la suite des crises énergétiques des années 70. Read More “Pompe à chaleur : la solution durable”

Conseils sur l’entretien d’un poêle à granulés

Le nettoyage et l’entretien de votre appareil de chauffage vous assure son fonctionnement optimal et durable. Pour ce faire, voici quelques conseils pour vous permettre de prendre soin de votre poêle à granulés.

Comment bien entretenir son poêle à granulés

L’entretien poêle à pellets s’effectue par le nettoyage du brûleur de l’appareil. Le bruleur est un composant du poêle à granulés qui a pour rôle de régler la combustion. S’il est encrassé, il ne peut plus laisser passer l’air de combustion et l’air chaud d’allumage, causant des blocages sur l’appareil. Aussi, il faut le nettoyer régulièrement pour optimiser le fonctionnement de l’appareil. Grattez les parois du brûleur si nécessaire car certains granulés peuvent produire des dépôts résistants qu’il faut éliminer. Il faut aussi effectuer le nettoyage de la chambre de combustion et du cendrier. Pour ce faire, enlevez les suies sur les parois de l’appareil avec une balayette ou un pinceau qui sont produites par le bois énergie. Ce type d’appareil ne doit jamais se remplir de cendres pour assurer un fonctionnement en toute sécurité. Pensez également à nettoyer la vitre de votre appareil avec un essuie-tout ou du papier journal humide. Si les saletés sont persistantes, utilisez des produits nettoyants en évitant d’en projeter sur les joints ou les pièces métalliques. Il est aussi nécessaire d’effectuer un ramonage de conduit pour assurer la sécurité et éviter tout danger. Le ramonage des conduits de raccordement et du conduit de fumée doit se faire par un professionnel.

Comment fonctionne un poêle à granulés

Le Poêle à granulés fonctionne grâce à l’électricité. Il est doté d’un réservoir permettant de stocker les granulés, qui sont ensuite acheminés vers le foyer d’une manière automatique  à l’aide d’une vis. Cette opération permet à l’appareil de fonctionner au moins pendant 48 heures. Ce type d’appareil fonctionne de deux manières différentes. Il peut fonctionner soit par rayonnement de la chaleur, soit par soufflerie. Dans le premier cas, la chaleur est diffusée par la masse du poêle. La convection est diffusée grâce à un système de ventilation de l’air chaud. Dans le deuxième cas, l’air chaud est répartit dans la pièce  à l’aide d’un ventilateur. Celui-ci apporte l’oxygène nécessaire pour une combustion optimale.  Pour ce modèle, le réservoir permet de stocker une quantité plus ou moins grande de bois énergie. Les pellets sont ensuite poussés jusque dans la chambre de combustion. Le poêle à granulés est plus facile à utiliser. De plus il est autonome et programmable pour plusieurs jours. Il est possible de régler la température désirée ainsi que les plages horaires de fonctionnement. L’entretien poêle à pellets est également plus facile.

Les conditions pour bénéficier d’un crédit d’impôt

La politique du gouvernement français s’oriente vers la protection de l’environnement. Pour accomplir cet objectif, l’autorité administrative a mis en place les aides gouvernementales. Elles  consistent à encourager les citoyens à exécuter des travaux  de rénovation dans sa demeure. Les travaux doivent réduire leur consommation d’énergie.

Tout ce qui concerne le crédit d’impôt

La France comme la majorité des pays de l’Europe fait face à un  déficit budgétaire. Malgré cette situation, le gouvernement continue sa politique d’aide liée à la sauvegarde de l’environnement. Pour jouir des aides, vous devez accomplir certains travaux répondant aux normes exigées par l’État. Les subventions fournies ont été divisées en plusieurs catégories afin de convenir à vos besoins.

Le crédit d’impôt fait partie des subventions délivrées par l’autorité administrative. Vous aurez droit à une réduction d’impôt de 30% voire même à un remboursement. Il suffit pour cela d’acheter des matériels de chauffage et de pratiquer certains travaux correspondant aux indications du pouvoir. Le crédit d’impôt chaudière est dédié aux individus qui posent dans son immeuble : la chaudière à condensation, la chaudière à micro cogénération gaz, et  l’appareil de régulation chauffage. Le crédit est aussi fourni aux personnes qui réalisent des travaux d’isolation thermique dans leurs demeures.

Toutefois, cette aide peut être cumulée avec le crédit à taux zéro pour travaux. Vous pouvez demander un prêt à une banque partenaire du gouvernement comme le domofinance, BNP Paribas, caisse d’épargne… Le prêt ne peut dépasser 30 000 euros. Vous n’aurez pas à payer un taux d’intérêt. C’est le gouvernement qui va régler l’intérêt à votre place.  Ce prêt est accordé, si vous exécutez des travaux améliorant la performance énergétique de votre maison.

Les critères  d’obtention du crédit d’impôt

Les subventions délivrées par l’administration publique sont soumises à diverses conditions. Elles sont accessibles aux propriétaires et aux locataires d’un immeuble. Les propriétaires-bailleurs ne jouissent pas des aides pour la transition énergétique. Le bâtiment doit être votre résidence principale, mais non secondaire. Le crédit d’impôt chaudière est seulement pour les individus résidents sur le territoire français. Il n’y a pas besoin que vous soyez contribuable pour être bénéficiaire. La pose des matériels de chauffage ou l’exécution des travaux permettant de diminuer  votre consommation d’énergie doit être faite par un artisan correspondant aux exigences du pouvoir. Cette personne doit travailler dans une entreprise reconnue garant de l’environnement (RGE). Dans le cas où vous n’embauchez pas ce type de personnel, vous ne pourrez pas profiter du crédit à taux zéro pour travaux octroyé par l’autorité administrative.

 

 

Poser sa première serrure en 2 h

On peut installer une serrure avec un tournevis. Pour  une porte en bois, il faut d’autres outils plus perçants et aérodynamiques. Voici les étapes à suivre et quelques conseils pour réussir cette installation des serrures en 2 heures maximum avec les moyens disponibles pour tous, avec ou sans l’aide du serrurier.

Posée soi-même

Bien faire les traçages

La première étape est le traçage des éléments de fixation comprenant la plaque, le cylindre et la gâche.  Inspirez vous des schémas de traçage de serrures à encastrer abondants sur le web. Marquez les points de perçage et de fixation du cylindre. Si nécessaire, munissez vous d’une équerre pour ajuster les points tracés à aux dimensions de la porte, ce sera primordial pour diriger la perceuse.

Effectuer les perçagesCylindre serrure

Avant de percer, essayez d’enlever la porte et faites les perçages au sol. Sinon, vous pouvez effectuer les perçages sur une porte, pensez à la caler. Commencer à créer le trou du cylindre très lentement. Utilisez une mèche pour bois, si vous avez un jeu de mèches à disposition, choisissez les plus fines. Avec cette même mèche ou un autre correspondant aux dimensions  des vis de fixation. Entamez les trous de fixation de la plaque et de celles de la gâche. N’oubliez pas d’aligner le trou pour le loquet à la feuillure de la porte. Si la feuillure est inexistante, vous devrez la créer en perçant un trou correspondant à la taille du loquet sur la dormante

Essayez si le cylindre et les vis passent par les trous percés, si rien n’est à signaler, passez à la fixation des serrures.

Posée par le serrurier

Cette installation par le professionnel suivi de quelques recommandations est la meilleure façon d’apprendre à poser sa première serrure. En 2 heures, le professionnel a le temps d’arriver, poser et vérifier cette serrure et si l’intervention peut coûter dans les 150 euros, vous en apprendrez largement sur le sujet pour pouvoir poser toutes les autres serrures suivantes, ou procéder au remplacement du cylindre en cas de besoin.