Bien choisir son véhicule utilitaire pour un artisan

Le véhicule de prédilection pour un artisan est l’utilitaire léger car son rapport taille/espace de stockage est excellent. On va pouvoir transporter beaucoup de matériel dans un gabarit à peine plus encombrant que celui d’une voiture, sans avoir besoin de permis particulier. Comment bien choisir son utilitaire et obtenir le meilleur prix ? Voici quelques pistes.

Plusieurs configurations en fonction de l’usage

Selon ses besoins en tant qu’artisan, on pourra choisir entre plusieurs types d’utilitaires différents. Outre la longueur et la hauteur qui vont varier (L1, L2, H1, H2…), il va aussi exister des configurations intérieures spécifiques. Par exemple, certains véhicules sont entièrement tôlés et composés d’une seule rangée de sièges à l’avant, contenant 2 à 3 places. On obtient alors un espace arrière très profond et à l’abri des regards.

D’autres modèles vont avoir une seconde rangée de sièges et donc pouvoir transporter plus de personnes, au détriment du volume de stockage. L’arrière peut aussi être vitré, voire frigorifique en cas de transport de marchandises devant être conservées à basse température. Enfin, le nombre de portes pour le chargement peut varier : deux au minimum, à l’arrière et battantes, jusqu’à quatre avec une ou deux portes latérales coulissantes.

Obtenir une remise en passant par un mandataire

Une fois son utilitaire choisi, il y la question du prix. Ceux affichés dans les catalogues des constructeurs sont souvent démesurés. Heureusement, dans la réalité, on peut payer son auto moins chèreen passant par un mandataire. Via l’importation et le déstockage, cet expert de la négociation va réussir à pratiquer des remises allant jusqu’à -45% par rapport au prix initial.

Le modèle sera neuf et strictement identique à celui vendu dans un magasin du constructeur, avec les mêmes attributs et les mêmes qualités. Seul son tarif sera différent, ce qui va permettre de respecter son budget sans faire de concession sur la taille, la motorisation ou les équipements, voire de monter en gamme par rapport à ce que l’on avait prévu.